Bientôt l’hiver : votre toiture est-elle bien isolée ?

Le rôle principal de votre toiture consiste à protéger l’intérieur contre les intempéries. Mais il ne suffit pas d’assurer une parfaite étanchéité pour pouvoir affirmer que la toiture a été correctement réalisée. L’isolation est un point crucial à étudier, surtout à l’approche de la saison hivernale.

toit-hiver

Cet hiver, économisez sur vos frais de chauffage et d’électricité en isolant votre toiture

Vérifier l’étanchéité et l’isolation de votre toiture

Les 5 premières années suivant la remise des clés, une vérification ne s’impose que dans des situations particulières. Il s’agit notamment  d’une tempête venteuse, d’un orage qui s’accompagne de grêle et après la pose d’une nouvelle antenne sur la toiture.

Passées ces cinq ans, il faut au minimum une vérification annuelle, avant l’arrivée de l’hiver. Plusieurs points nécessitent une attention particulière, ce qui requiert l’expertise d’un couvreur professionnel.

La première étape consiste à vérifier la propreté de votre toiture, quel que soit le matériau avec quoi elle est faite. Si de la mousse ou des végétaux se sont installés, votre couverture risque de se soulever. Ce qui entrainera automatiquement des fuites. Par ailleurs, le nettoyage du toit lui permet de conserver son esthétisme.

Le couvreur vérifiera ensuite si les fixations des arêtiers ainsi que du faîtage peuvent encore assumer leurs fonctions. De la même manière, il examinera les saillies en vue de détecter d’éventuelles défectuosités – décrochement des tuiles, perforations, etc.

Les noues, c’est-à-dire les jonctions des pans de la toiture sont des zones où les feuillages et autres résidus tendent à s’accumuler. Il est impératif de nettoyer cette partie, faute de quoi des fuites risquent de survenir.

Le couvreur n’omettra pas de vérifier les différents éléments décoratifs à l’instar des girouettes et tuiles de rives. Comme ils sont généralement placés au bout de la toiture, ce sont des éléments vulnérables aux assauts du vent. Un décrochage représenterait à la fois un danger pour les passants et pour l’intégrité de votre maison.

Vient ensuite l’examen de la charpente qui peut éventuellement abriter des nuisibles ou être sujette à des détériorations. Il est possible que les poutres présentent des perforations ou que des traces de sciure soient visibles. Un affaissement est tout aussi envisageable, en particulier si les combles ont été récemment aménagés.

Toujours dans un souci d’efficacité de la toiture, il est important de bien vérifier les différentes sorties comme les aspirateurs de fumée. Après quoi, une vérification des regards au sol sera effectuée. Les feuillages qui s’amoncellent et autres détritus peuvent obstruer les gouttières et regards. Les soudures sont le dernier point qui assure une bonne étanchéité de la toiture. Si elles sont en bon état, le couvreur peut se pencher sur l’isolation du toit proprement dite.

Vous pouvez contribuer à la vérification en renseignant l’artisan sur les zones où vous avez remarqué une fonte de neige plus rapide. Si vous ne vous rappelez pas de l’état de votre toiture enneigée et que les premiers flocons ne sont pas encore tombez, parlez de votre consommation énergétique au couvreur. De toute façon, son expertise lui permettra de procéder à une vérification minutieuse.

Faire appel à des professionnels pour la réparation de votre toit

Suite à un diagnostic approfondi, le couvreur pourra vous conseiller sur les options assurant une isolation impeccable de votre toiture. Plusieurs sortes de réparations seront éventuellement à prévoir, ce qui inclut l’optimisation de l’aspect esthétique.

Par exemple, le couvreur pourra effectuer la pose de carrelage sur votre toiture. Celle-ci deviendra alors un prolongement à part entière de votre intérieur, vous offrant un espace à vivre supplémentaire à la fin de l’hiver. Attention, tous les carreaux ne conviennent pas. Il faut un matériau qui résiste au gel, au soleil, au vent et à la pluie. Il faut également des carreaux robustes pouvant supporter le poids des éléments, faute de quoi votre toiture s’effondrera. Par ailleurs, les joints devront être suffisamment étanches pour ne permettre aucune fuite.

Il faudra de ce fait connaître les avantages et inconvénients de chaque matériau qui vous intéresse. De par son expérience, le couvreur saura vous orienter vers des solutions durables dans le temps ; il serait en effet dommage de devoir réparer votre toiture dès que les conditions climatiques deviennent moins clémentes.

toit


Faites le choix de matériaux solides et isolants pour une toiture résistante

Améliorer l’isolation de votre toit avec des matériaux innovants

Pour pouvoir être carrelée, une toiture doit être plate. Deux options sont possibles : toiture terrasse accessible ou non accessible. Dans le premier cas, il s’agit simplement d’une couverture dont l’accès se limitera strictement aux vérifications annuelles et aux réparations. Dans le second, vous aurez envisagé un usage en particulier – prolongement de votre habitation, parking, serre…

Rappelez-vous que la toiture ne possède aucune protection. Elle subit donc les conséquences d’une forte chaleur, d’une luminosité parfois excessive et de l’humidité. Ce qui signifie qu’il est impératif de choisir des carreaux qui ne se décolorent pas en plus de résister parfaitement à l’usure. La céramique est de ce fait le matériau idéal.

L’intérêt de carreler une toiture, c’est que cela vous offre un espace en alternative au jardin, surtout si vous vivez dans un centre-ville bondé. D’un point de vue esthétique, les options se multiplient à l’infini. La céramique est disponible dans des teintes unies mais aussi avec des motifs. Il est même envisageable que les carreaux imitent une autre matière comme le parquet ou le marbre. Les tailles sont elles aussi variées, vous offrant la possibilité d’opter pour des poses classiques ou de réaliser des mosaïques originales.

Après avoir peaufiné l’esthétisme, il faudra une fois de plus revenir sur les méthodes d’isolations. Environ 30% des déperditions de chaleur et/ou de fraîcheur se font via une toiture. Le couvreur vous proposera le polystyrène, la laine minérale, le verre cellulaire ou d’autres matières isolantes. Dans l’idéal, celle que vous choisirez ne dépassera les 12mm d’épaisseur puisque les carreaux viendront se poser au-dessus. Il est donc courant d’utiliser du liège ou de la mousse polyéthylène. Demandez au couvreur si l’isolant assure uniquement un confort thermique ou s’il vous isole également des nuisances acoustiques. L’artisan pourra ainsi vous faire des propositions qui s’ajustent à vos préférences.

Avant de vous lancer dans les travaux, il sera judicieux de connaître les tarifs du couvreur http://leboncouvreur.pro/tarif-couvreurs/. En rénovation et dans le cadre d’une nouvelle construction, il faut compter une moyenne de 50€/h. Le coût pour l’isolation de la toiture dépendra des matériaux utilisés, de la technique pour la mise en œuvre et de la surface à isoler. A titre indicatif, les tarifs au mètre carré se situent entre 40€ et 100€. Le devis sera éventuellement plus élevé si vous avez plusieurs exigences laborieuses. La facture finale inclura à la fois la main d’œuvre ainsi que le coût des différents matériaux et accessoires. N’acceptez aucune proposition tarifaire si elle n’est pas détaillée en plus de présenter un montant TTC.

Comments
  1. Julien Rqb
    • ex-designz

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *