Avez-vous pensé à entretenir votre voile d’ombrage ?

Allié incontesté des beaux jours, la voile d’ombrage n’est pas à l’abri de la dégradation. Dans l’idéal, il faudrait le démonter au début de l’hiver. Mais cette précaution ne suffit toujours pas à conserver l’efficacité et surtout le côté déco de votre accessoire.

Les raisons de nettoyer son voile d’ombrage

Avant l’achat, vous vous êtes probablement assuré de prendre une voile d’ombrage qui résiste à l’humidité, aux salissures, à la pollution et tout. Même si certains traitements garantissent une telle performance, les agressions externes peuvent venir à bout de votre voile. Les effets des traitements en question ne sont donc pas durables dans le temps.

Un manque d’entretien occasionnera avant tout une détérioration qui nuit aux fonctions protectrices. Le matériau peut s’affiner progressivement et finir par devenir perméable avant de se déchirer. D’un point de vue esthétique, ce n’est pas mieux. La décoloration et les tâches ne sont effectivement pas des atouts déco pour votre jardin.

De quelle manière nettoyer son voile d’ombrage ?

Tout commence au moment de la fixation. Que vous ayez opté pour une voile d’ombrage personnalisé, rectangulaire ou triangulaire, il est essentiel de créer une pente sur l’un des côtés. Cette inclinaison permettra à l’eau de s’écouler en cas de pluie.

De manière régulière, pensez à dépoussiérer votre toile de protection. Le plus simple sera de la décrocher pour passer l’aspirateur sur chaque parcelle.

Ne négligez pas l’entretien de vote voile d’ombrage au fil des saisons !

Ne négligez pas l’entretien de vote voile d’ombrage au fil des saisons !

Si par exemple vous avez renversé du curacao (ou une autre boisson alcoolisée) sur votre pergola légère depuis votre balcon et que des taches se sont formées, versez un peu de farine avant que la boisson ne sèche. Sinon, passez un peu d’eau gazeuse. Pour les autres taches aqueuses, épongez puis frottez à l’aide d’un chiffon préalablement humidifié. Ceci est valable uniquement pour les voiles en tissu.

Si vous avez une bâche, brossez à l’eau savonneuse. D’ailleurs, l’eau savonneuse est très efficace pour éliminer les taches graisseuses. Veillez systématiquement à ce que toute trace d’humidité ait disparu avant de ranger votre voile.

Les matières les plus simples à entretenir sont le PVC, le mesh, le soltis et la batyline. Les autres textiles comme le polyester et l’acrylique ne sont pas déconseillés. Par contre, ils demandent plus d’assiduité en termes d’entretien.

Mais peut-être avez-vous une préférence pour le filet – triangulaire ou non -? Utilisez une brosse souple plongée dans de l’eau savonneuse. Evitez de vous servir d’un détergent ou de tout produit d’entretien chimique.

Enfin, lors de l’achat (ou de la commande), privilégiez les coloris foncés. Il est vrai que les couleurs claires apportent plus de luminosité à votre terrasse mais elles sont également plus vulnérables aux salissures. Un nettoyage trop fréquent aurait pourtant le même effet qu’une absence d’entretien : l’usure précoce des voiles.

Si cet article vous a aidé, lisez celui-ci à propos des plantes artificielles comme décoration !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *