SCI : Notre guide pour tout optimiser

Une SCI ou Société Civile Immobilière est une option qui offre de nombreux avantages, notamment fiscaux et juridiques pour les particuliers comme pour les professionnels. Vous ne connaissez pas encore cette forme de société ? Je vous propose de voir un peu avec moi ce qu’il en est aujourd’hui, surtout pour vous aider à trouver le moyen de bien en profiter, si vous en avez besoin bien évidemment.

Qu’est-ce qu’une SCI

               Une SCI est une société dans laquelle les membres d’une famille, les groupes d’amis ou encore de simples associés s’unissent pour l’achat d’un bien immobilier, mais aussi pour une gestion de ce dernier à plusieurs.

               Vous l’aurez compris, c’est une société qui n’est pas à vocation commerciale à priori, même si rien n’empêche les membres de revendre les biens après un bout de temps. En effet, une SCI s’utilise plus souvent pour les autres avantages qu’elle procure, notamment pour les questions de transmission de patrimoine qui deviennent plus faciles avec cette forme juridique.

               En effet, si on prend par exemple des parents qui veulent faire don de leur vivant de leur propriété à leurs enfants, ces derniers vont ainsi devenir propriétaires ensemble et vont devoir faire en sorte de s’entendre sur la gestion du patrimoine transmis.

immoblier

Une SCI pour vous faciliter la vie

               Que ce soit pour un particulier ou un commerçant, la SCI offre des avantages notoires qu’il ne faut pas négliger. En effet, pour optimiser la gestion de son patrimoine, un couple peut fonder une SCI, composé des deux époux bien évidemment.

               Même s’il s’agit d’un bien commun à l’origine, la SCI permet de faire en sorte que ce dernier soit divisé en deux parts une fois intégré dans celle-ci. Chacun peut ainsi disposer de ses parts comme il veut. Cela facilite grandement les questions de transmissions de patrimoine, surtout si un décès survient soudainement.

               Pour un commerçant, intégrer un bien immobilier à une SCI permet de rendre ce dernier insaisissable en cas de liquidation judiciaire, mais aussi de séparer le fond de commerce et les murs dans le cas d’une vente.

               La société locataire peut ainsi être vendue, mais pas le local. Si le nouveau propriétaire décide de rester, il devra ainsi louer l’endroit au propriétaire, donc à vous je le précise bien. Cela vous fera des sous en plus, une solution gagnante à tous les coups.

Comments
  1. Emilien P

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *